Sélectionner une page

Envie de passer quelques jours dans le Sud de la France ?
Pour cela, Nice est la destination parfaite ! Cette ville de Côte d’Azur dispose de nombreux attraits qui font d’elle un lieu idéal à découvrir tout au long de l’année. Que faire à Nice ? Comment préparer son voyage le temps d’un week-end ? Voici quelques conseils.

Où dormir à Nice ? 

Nice ne manque pas de de lieux où séjourner. 

Lors de son week-end, il est possible de loger en chambre d’hôtel. Les prix sont assez variables, mais demeurent tout de même élevés. C’est pourquoi une location en AirBnb peut être envisagée. Très à la mode ces dernières années, ce genre de résidence se trouve de plus en plus facilement, et à des prix très abordables. 

Qu’importe le moyen de location choisi pour son week-end urbain à Nice, il est plutôt conseillé de loger dans la vieille ville. Ces ruelles colorées sont très agréables, et il est bien plus simple de se déplacer vers les activités incontournables de la ville. Il est aussi possible de séjourner le long de la promenade des anglais, et ainsi, profiter d’une vue imprenable sur la mer.

A contrario, il est plutôt déconseillé d’opter pour le quartier de l’Ariane, plutôt mal famé à Nice.

Comment venir à Nice ?

Une multitude de moyens de transport permettent de se rendre à Nice. S’il est possible de prendre le car ou le train pour venir dans la ville, le temps de trajet  reste bien trop long pour un week-end ( 5 heures de train et une dizaine d’heure de car depuis Paris). 

C’est pourquoi il est conseillé de préférer l’avion qui permet de se rendre à Nice en seulement 1h30 de Paris. De nombreux vols sont proposés quotidiennement depuis l’essentiel des grandes villes de France.

Quand venir à Nice ?

Il n’y a pas de périodes meilleures qu’une autre pour se rendre à Nice. En été, il est possible de profiter du soleil pour se rendre sur les plages de galets blancs qui sont un très bon moyen pour se dépayser et s’amuser. En hiver, ce sera l’esprit de la fête qui sera mis en avant, avec le Carnaval de Nice suivi de la bataille des fleurs. Bien qu’un long week-end soit faisable à Nice tout au long de l’année, le printemps et l’automne sont les saisons idéales pour la visiter en quelques jours. Le temps y est doux, et le soleil est toujours aussi présent. C’est alors le moyen de marcher dans la ville et découvrir ses incontournables.

Découvrir la promenade des anglais

La promenade des anglais porte un long bagage historique derrière elle. En effet, au XIXème siècle, les aristocrates anglais avaient fait de Nice leur lieux de villégiature hivernal. C’est alors que Lewis Way, qui en faisait partie, a décidé de la construction de cette avenue, qui figure aujourd’hui parmi l’une des plus célèbres du monde. Cette initiative a également permis de créer du travail pour de nombreux ouvriers niçois souffrant de la crise économique de l’époque. 

Dès cet instant, la promenade des anglais est devenue un lieu touristique incontournable à Nice. 

Plus récemment, en 1950, Charles Tordo, un employé de maintenance, a mis en place de nombreuses chaises en bois bleues dans le but de permettre aux visiteurs de s’asseoir pour profiter du paysage de bord de mer. Depuis, elles ont été remplacées par celles de Jean-Michel Wilmotte, un employé de Haute-Loire.

chaises bleues de Nice
Les chaises bleues de Nice

De nos jours, la promenade des anglais est un lieu incontournable lors d’un séjour à Nice, où il est possible de se balader (à pied ou en vélo) au bord de la baie des anges, et bien sûr, de s’arrêter un instant sur l’une des célèbres chaises bleue pour profiter du panorama sur la mer.

Le vieux Nice

Après avoir marché le long de la promenade des anglais, il est naturel de vouloir découvrir la vieille ville de Nice.

Pourquoi ne pas profiter de ce moment pour découvrir les spécialités niçoises ? 

Le long des ruelles étroites et colorées du vieux Nice se trouvent de nombreux restaurants labellisés Cuisine Nissarde, un gage de qualité sur la provenance des ingrédients et le respect des recettes traditionnelles. Il sera alors possible de goûter à la pissaladière, une tarte composée d’oignons et d’anchois, des beignets de courgette, ou encore au  pan bagnat, un sandwich dont les ingrédients sont grandement inspirés de la salade niçoise, à savoir : des anchois, des crudités, des olives et de l’huile d’olive. 

Il est aussi possible d’arpenter les rues en dégustant une glace à l’italienne. L’une des adresses qu’il faut connaître est celle Azzurro. Il n’est certes pas le plus connu, devancé par Fenocchio, mais il est sans aucun doute l’un des meilleurs glaciers de Nice. 

Depuis la vieille ville de Nice, il est aussi possible de découvrir la fameuse colline du château.

La colline du château

La colline du château, au départ du vieux Nice peut être visitée de trois manières différentes : en gravissant ses 300 marches, par l’ascenseur (où se trouvent des affiches relatant de l’histoire du château), ou guidées par le petit train touristique. Une fois arrivé au sommet, une très belle vue peut être admirée sur la baie des anges et sur l’ensemble de la ville. C’est le moment idéal pour prendre une photo souvenir !

Vue colline du château à Nice
Vue depuis la colline du château

Le cours Saleya

Comment envisager un long week-end à Nice sans se rendre sur le cours Saleya ? Situé dans la vieille ville de Nice, le cours Saleya propose du mardi au dimanche un marché où il est possible de trouver des produits locaux. Le matin, on peut acheter des produits niçois de qualité, tels que les olives ou des légumes. L’après-midi, se sont des fleurs qui sont exposées, dont, entre autres, de la lavande. 

En quittant le marché et la place de Saleya, il est possible de découvrir sur la place du palais de justice, la tour de l’horloge, qui intrigue souvent par sa couleur rose.

Marché de Saleya

Les visites culturelles

Des visites plus terre à terre peuvent être effectuées lors de son week-end urbain à Nice. Au programme : la cathédrale Saint-Nicolas et le musée Matisse, les deux lieux culturels incontournables de la ville.

La cathédrale Saint Nicolas

La cathédrale Saint-Nicolas est la première église russe-orthodoxe de France. Situé à quelques pas de la gare, cet édifice est classé monument historique. 

Elle a été dessinée par Mikhail Préobrajensky, un professeur des Beaux-Arts de Saint-Pétersbourg et construite entre 1903 et 1912.

Lors de son city break à Nice, il est possible de visiter cette cathédrale pleine de surprises. A l’intérieur, de nombreux motifs floraux peuvent être aperçus et des fresques colorées rappellent les décorations typiques russes. 

La cathédrale se trouvant dans le quartier russe, il n’est pas rare d’y trouver de nombreuses épiceries aux spécialités de ce pays. 

Le musée Matisse

Ceux qui aiment l’art pourront se rendre au musée Matisse. Labellisé Musée de France,  il dispose d’une des plus grandes collections du monde d’œuvres du peintre du même nom. On y retrouve ses peintures, ses sculptures, ses gravures et certains de ses effets personnels Le lieu retrace également le parcours de vie du peintre, qui a par ailleurs fini sa vie à Nice. 

Henri Matisse n’est pas le seul artiste qui est exposé dans ce musée. On y retrouve également Auguste Herbin, peintre cubique du XIXème siècle, ainsi que les 27 livres d’art d’Alice Tériade.