Sélectionner une page

Véritable berceau de l’industrie cinématographie et télévisuelle, Los Angeles est une métropole tentaculaire qui s’étend au Sud de l’État de Californie, sur la côte ouest américaine. Particulièrement connue comme le repère des stars du grand et du petit écran, elle offre également une forte diversité culturelle et sociale et des paysages à couper le souffle, entre les vagues de l’Océan Pacifique et les montagnes enneigées des Monts San Gabriel. Alors, quelles sont les visites incontournables, et les autres, plus insolites, lors d’un passage dans la Cité des Anges ?

1. Choisir son hébergement dans les quartiers centraux.

Au même titre que New York, Los Angeles est une ville gigantesque et il convient de choisir un quartier le plus central possible afin de profiter au mieux de la vie nocturne californienne et éviter les longs déplacements en bus pour se rendre d’un site touristique à l’autre. Il faut dire qu’avec plus de 90 quartiers, dont certains constituent même une ville dans la ville, il n’est pas toujours évident de s’y retrouver à Los Angeles. Le très animé West Hollywood, les côtiers – et branchés – Santa Monica ou Venice Beach, ou encore le prometteur Downtown, en passe de devenir le futur quartier tendance, sont des points de chute à privilégier pour une visite de quelques jours de la métropole californienne. Si vous disposez d’une voiture, n’hésitez pas à opter pour des quartiers légèrement plus excentrés, comme Manhattan Beach ou East Hollywood, au rapport qualité-prix peut-être plus intéressant en haute saison.

2. Los Angeles, les visites à ne pas rater.

Que vous aimiez ou non le cinéma et cet univers de strass et de paillettes, il sera difficile de passer à côté du mythique Hollywood Boulevard, avec son Walk of Fame (les célèbres étoiles des stars), ses cinémas, son emblématique Dolby Theater, siège de la très prestigieuse cérémonie des Oscars et ses centres commerciaux chics et branchés. À quelques kilomètres de là, les studios Universal, Paramount Pictures ou encore Warner Brothers ouvrent leurs portes aux visiteurs de passage, à la façon de parcs d’attractions, pour y découvrir tous les secrets cachés des blockbusters internationaux tels Retour vers le Futur ou Jurassic Park.

Pour avoir une chance – infime – de croiser votre star préféré(e), rendez-vous dans le quartier de Beverly Hills, et son célèbre Rodeo Drive, peuplé de villas de milliardaires et de boutiques de luxe.

Mais l’offre culturelle de la Cité des Anges ne se limite pas seulement à l’industrie cinématographique. Los Angeles compte en effet certains des musées les plus impressionnants au monde, comme le LOCMA, le Getty Center, ou encore le très récent The Broad, aux courbes architecturales impressionnantes de modernité.

Côté plage et détente, ne ratez sous aucun prétexte les quartiers – ou villes – côtièr(e)s de Venice Beach et Santa Monica. Jeunes, branchés, envahis par les bodybuilders et artistes en tout genre, ces deux spots séduisent également pour leur ambiance chaleureuse et bohème. Le cliché californien dans toute sa splendeur !

3. Los Angeles insolite.

Chic, branchée, parfois m’as-tu-vu, Los Angeles n’est pourtant pas uniquement réservée aux amateurs de culturisme, de luxe, et de cinéma. D’une part parce qu’une grande partie de la population ne jouit pas, loin s’en faut, des millions brassés par l’industrie cinématographique. D’autre part, parce que la ville peut également s’enorgueillir de paysages naturels époustouflants, soigneusement nichés entre mer et montagne. Au nord de la ville, le Griffith Park, situé sur le versant sud du Mont Lee et réputé pour ses télescopes (gratuits), offre des panoramas à couper le souffle sur Los Angeles et le mythique panneau Hollywood.

Quant aux amateurs de basket, ils pourront vivre une expérience inoubliable à l’occasion d’un match au célébrissime Staples Center, l’enceinte des Lakers et des Los Angeles Clippers. Ambiance assurée !